FANDOM


Alexandre Borodine

Alexandre Borodine

Les Danses polovtsiennes sont deux danses pour orchestre extraites de l'opéra Prince Igor composé par Alexandre Borodine.

ContexteModifier

Borodine a écrit Prince Igor après une étude ethnique et sociologique approfondie de la région des Coumans (peuple apparenté aux Turcs, mais au Nord de la mer Caspienne), où se déroule l’histoire de cet opéra. A l’époque romantique, il était courant de s’intéresser aux thèmes musicaux nationaux et populaires, comme ont pu également le faire Chopin, Brahms et Liszt.

C’est en 1869 que Borodine débute la composition de cet opéra et continue son travail jusqu'à sa mort en 1887, soit 18 ans de composition. Son œuvre sera terminée de façon posthume par Nikolaï Rimsky-Korsakov et Alexandre Glazunov. Cependant, Borodine a pu assister à la création des Danses Polovstiennes de son vivant le 11 mars 1879 à Saint-Pétersbourg. L'opéra en entier sera lui créé le 4 novembre 1890, un an seulement après la disparition de son compositeur.

Cet opéra est basé sur la Chanson de l'Armée d'Igor, un poème épique russe du XIVème siècle qui raconte l'expédition du Prince Igor de Novgorod contre la tribu tartare des Polovtsiens, dirigé par Khan Kontchak, en 1185. Ces danses sont exécutées dans le camp des Polovtsiens, alors que le Khan Kontchak retient prisonnier le prince Igor.

Le Prince Igor, scènes chantées et les Danses polovtsiennes de l'opéra de Borodine est créé à Paris le mardi 18 mai 1909 par les Ballets Russes, la compagnie de Sergueï Diaghilev. Le public parisien croit, lors de cette première, voir les danses russes anciennes les plus authentiques ! Cependant, la chorégraphie des Danses du Prince Igor est en réalité créée de toutes pièces de l’imagination de Mikhail Fokine, l'un des chorégraphes des Ballets Russes. Fokine dit qu’il « visualisait tout clairement » avant de partir en répétition donner des indications aux danseurs, qu’il fait danser pour l’occasion collectivement, sans véritable soliste désigné.

InstrumentationModifier

Bois
  • 2 flûtes ; 1 piccolo
  • 2 hautbois ; 1 cor anglais
  • 2 clarinettes en si♭ et en la
  • 2 bassons
Cuivres
  • 4 cors en fa
  • 2 trompettes en si♭
  • 3 trombones
  • 1 tuba
Percussions
  • timbales
  • triangle, cloche, caisse claire, tambourin, cymbales, grosse caisse, glockenspiel
Chœur
  • chœur ; baryton solo (Khan Kontchak)
Cordes
  • 1ers et 2nds violons
  • altos
  • violoncelles
  • contrebasses
  • harpe

StructureModifier

Ces danses, qui font partie de l'opéra, sont à l'origine composées pour chœur et orchestre. Cependant, il existe aussi une version de concert où les instruments de l'orchestre réutilisent les thèmes du chœur.

N°8 : Danse des jeunes filles polovtsiennesModifier

  • Titre original : Пляска половеских девушек
  • Indications métronomiques : Presto
  • Indications métriques : 6/8
  • Tonalité : Fa Majeur

À la fin de l'acte I, le Prince Igor a été capturé par les polovtsiens. Le second acte est axé sur le ballet dans lequel les esclaves dansent afin de divertir Igor et le Khan.


N°17 : Danse polovtsienne avec chœurModifier

  • Titre original : Половецкая пляска с хором

La forme de la danse n°17 est la suivante :

  Titre Titre original Indications métronomiques Indications métriques Tonalité
A Introduction Andantino 4/4 La Maj
B Danse glissée des jeunes filles Пляска девушек плавная Andantino 4/4 La Maj
C Danse sauvage des hommes Пляска мужчин дикая Allegro vivo 4/4 Fa Maj
D Danse générale Общая пляска Allegro 3/4 Ré Maj
E Danse des garçons Пляска мальчиков Presto 6/8 ré min
2ème danse des hommes Пляска мужчин
B’ + E’ Danse glissée des jeunes filles et danse des garçons (reprise) Moderato alla breve 2/2
E’’ Danse des garçons et 2ème danse des hommes (reprise) Presto 6/8 ré min
C’ + A’ Danse générale Allegro con spirito 4/4 La Maj

La danse polovtsienne avec chœur (n°17) se compose de la succession des différentes danses suivantes : une Introduction, à laquelle succède la danse glissée des jeunes filles. L’introduction fait entendre un premier thème joué par la flûte traversière. Le thème de la première danse est chanté à l’unisson par les jeunes filles, sur ces paroles nostalgiques : « Vole sur les ailes du vent, tu es en terre natale, notre chanson de naissance. Là, où nous t’avons facilement chantée, où nous étions tous si libres avec toi ». Vient ensuite la danse sauvage des hommes, très rapide, qui est marquée par l’irruption d’un thème très souple annoncé dans le registre aigu de la clarinette. Les cuivres interviennent ensuite fortissimo. La danse générale fait intervenir avec force les percussions, qui ponctuent un nouveau thème, joué à contretemps. Une partie centrale, apaisée, fait entendre les voix de femmes qui alternent avec une voix d’homme, avant la reprise marquée des percussions. La danse des garçons et la deuxième danse des hommes se succèdent ensuite, avant la reprise de la danse glissée des jeunes filles qui reprend celle déjà entendue, combinée avec celle des garçons. Enfin, la danse des garçons et la deuxième danse des hommes sont reprises avant que n’éclate une danse générale reprenant les thèmes entendus précédemment dans l’introduction et la danse sauvage des hommes.

Réception et critiquesModifier

Autres versionsModifier

  • Version originale écrite pour piano
  • Plusieurs arrangements pour ensembles de musique de chambre (quintettes à vent...)

Enregistrements notablesModifier

  • Göteborgs Symfoniker, Neeme Järvi (avec chœur), 1990
  • Berliner Philharmoniker, Simon Rattle (sans chœur)
  • Mariinsky Theatre Orchestra, Valery Gergiev, 1993

Utilisations dans la cultureModifier

  • La première reprise de ce thème de Borodine est effectuée en 1940, effectuée par Paul Whiteman, sous le titre My Fantasy. Elle est enregistrée l'année suivante par le clarinetiste Artie Shaw (YouTube).
  • De nombreux thèmes de la danse n°17 ont été repris dans la comédie musicale Kismet (1953).
  • Le thème B (danse des femmes) est repris dans la chanson Stranger in Paradise de cette même comédie musicale, traduite en français par Francis Blanche (Étranger au paradis) et interprétée par Gloria Lasso et Luis Mariano (YouTube).
  • Julio Iglesias a enregistrée la danse polovtsienne sous le titre Quiéreme dans son album Emociones (YouTube).
  • En 1997, le rappeur Warren G et la soprano norvégienne Sissel Kyrkjebø ont repris le thème des femmes dans la chanson Prince Igor sur l'album The Rhapsody (YouTube).
  • Le thème est utilisé également par Massive Attack dans leur titre Karmacoma, sur l'album Protection en 1994 (YouTube).
  • Le générique de début de la série Anime japonaise Appleseed XIII est une adaptation de la mélodie du thème de la danse des femmes (YouTube).
  • La chanson de heavy metal Lonely Winds of War de Masterplan utilise aussi le thème dans la mélodie du chorus (YouTube).
  • Le thème a également été arrangé dans le jeu vidéo pour adultes Catherine (sur PS3 et Xbox 360).
  • Avec de nombreux airs de l'opéra en intégralité, le thème de la danse polovstienne a aussi été utilisé dans le film de science-fiction américain Fire Maidens of Outer Space (1956).

LiensModifier

Liens audio et videoModifier

Liens externesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .